Faire un don

Appel d’urgence pour les inondés au Pakistan
Au Pakistan

Appel d’urgence pour les inondés au Pakistan

Documentation :

L’état des lieux au Pakistan

Si la COVID-19 a touché toutes les sphères de la société dans le monde, ses effets se sont particulièrement fait ressentir au Pakistan. Le revenu des familles pakistanaises les plus démunies, dépendantes du travail journalier s’en trouve très affecté. L’augmentation des prix de l’épicerie dans le monde empêche de plus en plus les gens d’accéder à de la nourriture suffisante pour s’alimenter.

Au milieu de juin, les pluies plus abondantes de mousson abattues dans cette région se sont poursuivies en août. On estime que le niveau des pluies est dix fois plus élevé qu’en temps normal en cette saison dans la province du Sindh. C’est là où se trouvent le Shikarpur Christian Hospital (SCH) et la Pakistan Bible Correspondence School (PBCS). L’armée et le gouvernement pakistanais ont acheminé de l’aide dans cette région. Le 23 août, les responsables gouvernementaux ont lancé un appel à l’échelle internationale pour expédier des secours et contribuer à la reconstruction des régions les plus durement touchées.

Les dégâts

Les infrastructures des rues et des villes de la province du Sindh ne sont pas conçues pour recevoir de telles quantités d’eau. L’irrigation intensive empêche le sol d’absorber ces eaux. Ceci, allié au terrain plat de cette région a inondé tant les régions urbaines que les terres agricoles. La pluie torrentielle a dissous les maisons de briques crues et l’eau stagnante a détruit les récoltes. La force des eaux a emporté ponts et chaussées et a détruit les réserves de nourriture pour l’année. Il n’y a aucun endroit où préparer des repas. Elles ont beaucoup affecté le Shikarpur Christian Hospital. Ses toits plats ne sont pas conçus pour retenir les pluies constantes. Leurs fuites rendent des secteurs de l’hôpital inopérants.

Le besoin

Les pluies diluviennes et les inondations ont bouleversé tous les aspects de la vie : le revenu, l’eau, la nourriture, l’habitation et les soins de santé. Elles ont attiré les moustiques et par eux, les maladies comme la malaria. Les besoins immédiats comme les vivres, l’eau et les moustiquaires aideront les familles à traverser le reste de la saison de mousson, à commencer la reconstruction de leurs maisons et à reprendre l’exercice de leur métier.

Serez-vous des nôtres ?

Les responsables d’AIDE ont déjà envoyé les sommes de départ pour l’achat urgent de vivres et de moustiquaires pour cent familles. AIDE sollicite votre appui pour poursuivre les secours dans la province du Sindh. En partenariat avec le SCH et la PBCS, les fonds recueillis par l’appel à l’AIDE d’urgence : Secours aux inondés au Pakistan offriront des trousses alimentaires, des tentes et du soutien à la reconstruction. Les secours d’une famille coûtent 65 $ et comprennent une trousse alimentaire, une tente et un moustiquaire. Une fois que la pluie et l’inondation auront cessé, les sommes recueillies contribueront à reconstruire des maisons, à réparer l’hôpital et à aider les membres de cette communauté à rétablir leur gagne-pain.

Prendrez-vous en considération le fait de verser un don pour cet appel dès aujourd’hui ?