Cybercarnet

L’exercice du ministère pendant la pandémiery

L’expression « groupes de personnes non atteintes » devrait bouleverser le cœur des croyants. Pour ma part, elle émeut le mien ! Nous pourrions facilement nous décourager par l’énorme portée du défi de notre mission sans les stratégies nouvelles d’aujourd’hui dont nous disposons, taillées sur mesure à cette fin. Les mouvements multiplicateurs de disciples (MMD) font partie sans conteste de ces nouveaux moyens que Dieu a déployés pour gagner les personnes non atteintes. La pandémie de la COVID-19 favorise par ailleurs une telle entreprise. La présente situation nous a en effet empêchés de retourner au Congo en juillet comme nous l’avions prévu à la mi-avril. Lorsque nos amis m’ont demandé de donner une formation sur les MMD, j’ai accepté avec joie. Jacques et Rose, de Kinshasa, désirent se servir des MMD pour atteindre les pygmées d’une région située à 900 kilomètres plus loin. Pour sa part, Matthieu a déjà mis en place des pratiques de MMD. Animé d’un désir de parfaire ses connaissances dans ce domaine, il désire voir cette démarche d’implantation prendre de l’ampleur d’abord dans la capitale et éventuellement ailleurs. J’ai été surpris par Jerry, quatrième candidat à se joindre à notre groupe. Cet implanteur œuvre au sein de trois peuplades non atteintes au Mali. Quel formidable privilège pour moi de communiquer avec ces serviteurs de Dieu tous les mercredis lors de notre visioconférence de deux heures ! Veuillez prier pour que Dieu facilite le travail de ces ouvriers pour gagner les non atteints !