Secours aux victimes du cyclone Idai

Donate

Arial floodwater imageÀ la mi-mars, le cyclone Idai a durement frappé le sud de l’Afrique. Plus de deux millions de personnes ont été touchées au Mozambique, au Zimbabwé et au Malawi. Les rapports préliminaires font état de plus de 700 morts, mais beaucoup de gens manquent toujours à l’appel. On s’attend à ce que le nombre de victimes augmente au fur et à mesure que l’étendue de cette catastrophe se révèle. Beaucoup de personnes sont portées disparues.

Selon les porte-parole des Nations Unies, Idai demeure la pire catastrophe naturelle qui ait frappé l’hémisphère sud. En effet, au Malawi seulement près d’un million de personnes ont été touchées par cette tempête dévastatrice.

Les pluies torrentielles ont causé d’immenses inondations qui ont détruit les récoltes à venir de cette année. Maisons et cultures ont été submergées ainsi que beaucoup de régions. La nourriture, l’eau et le gîte demeurent au cœur des préoccupations. D’autre part, les responsables de la santé craignent des épidémies de choléra, de typhoïde et de malaria, conséquences directes de cette tempête.

AIDE en partenariat avec Emmanuel International (EI) intervient devant cette crise, particulièrement au Malawi où des ouvriers de EI sur le terrain peuvent gérer l’aide nécessaire.

wading in water in MalawiL’assistance immédiate sera acheminée aux victimes des inondations qui vivent dans des abris. Les préparatifs sont en place pour fournir les biens de première nécessité aux familles qui retourneront chez elles pour reconstruire leurs maisons, une fois que la crue des eaux se retirera. Plus de 30 000 personnes à Zomba au Malawi ont été évacuées. Parmi celles-ci, on compte plus de 120 femmes enceintes ou qui allaitent, et des enfants de moins de cinq ans, auprès desquelles EI exerce un ministère direct dans les abris de Zomba.

AIDE sollicite votre appui pour exercer un ministère à ces gens dans le besoin. Vous joindrez-vous à nous dans cet effort pour témoigner de l’amour de Christ et d’être ainsi ses mains et ses pieds en Afrique méridionale ?