Appel à la suite du séisme et du tsunami en Indonésie

Image of crumpled buildings following 7.5-magnitude earthquake.Donate

 

Le 28 septembre 2018, un séisme d’une magnitude de 7,5 suivi d’un tsunami de six mètres a frappé l’île de Sulawesi en Indonésie. Au moins 1 400 personnes ont péri et les recherches se poursuivent pour trouver des survivants. On a dénombré plus de 2 500 blessés. Ce séisme est le plus meurtrier survenu dans le monde cette année et le plus dévastateur à frapper l’Indonésie depuis 2006. La plupart des décès confirmés sont survenus à 1 500 kilomètres au nord-est de Jakarta dans la ville de Palu. Cette dernière est située à l’extrémité d’une étroite baie, et ses habitants ont ressenti toute l’intensité du tsunami lorsqu’il a touché la rive. Le bilan pourrait s’alourdir puisque les habitants de Palu s’apprêtaient à la tenue d’un festival de plage lorsque cet événement est survenu. Ainsi des touristes et des festivaliers normalement ailleurs, se trouvaient à la plage à ce moment-là. Des hôtels, des hôpitaux et des centres commerciaux se sont ainsi effondrés. On estime également que des milliers de maisons de Palu ont été détruites. Les routes sont souvent impraticables et les communications rompues rendent difficile l’accès dans la région.

L’éruption du volcan Soputan au nord de Sulawesi, cinq jours après le séisme et le tsunami, a sans doute été déclenchée par la secousse sismique. Étant donné la présence des nuages de cendre volcanique, il a été recommandé que les avions évitent la région, y compris ceux des efforts de secours. Ce qui a retardé l’acheminement de l’aide par les agences gouvernementales et celles des secours dans cette région.

Pour les baptistes du Fellowship, cette région de l’Indonésie revêt une importance d’un autre ordre. En effet, les missionnaires du Fellowship à l’étranger, Edwin et Helmi Karwur se sont investis dans le ministère à Sulawesi depuis plusieurs années, travaillant auprès des étudiants du séminaire à Manado où Edwin est enseignant. Trois pasteurs de l’association d’Églises à laquelle est rattaché le séminaire œuvrent dans la région touchée. Tous trois sont sains et saufs ainsi que leur Église respective, mais la région connaît une pénurie de nourriture, d’eau potable et la sécurité est déficiente dans les environs. Par ailleurs, des personnes reliées au séminaire et aux Karwur se trouvaient dans les hôpitaux et les hôtels qui se sont effondrés, manquent toujours à l’appel. Nous vous demandons de prier pour ces dernières.

Les étudiants et les membres du personnel du séminaire s’affairent déjà à recueillir des fonds d’assistance et à la mise sur pied imminente d’un plan de secours. Une fois les secours immédiats acheminés, il faudra du temps à la reconstruction. AIDE, par l’engagement de nos Églises à l’échelle du Canada s’investira à prêter assistance aux efforts pour épauler les gens affectés par cette catastrophe. Edwin et Helmi Karwur superviseront la mise sur pied du plan de secours et à la distribution de fonds par le séminaire.

 

Donate