Le projet Revitalisation

Francophone partnerships/projects - Eastern Canada 2016—Jump Start

FAITES UN DON MAINTENANT :

Buttons - Donate

Ressources pour les Églises :

Nous vous recommandons les documents suivants qui vous aideront à faire la promotion de cet appel.

Buttons - watch video

L’ARRIÈRE-PLAN

La région Est du Québec comprend trois régions administratives : le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie et les Îles de la Madeleine, ainsi que la rive nord. Comme dans le reste de cette province, le catholicisme a détenu un monopole religieux chez les francophones du Québec. Depuis les années 70, les missionnaires de plusieurs dénominations ont fait de l’évangélisation et ont réussi à implanter plusieurs Églises dans cette région. Grâce aux efforts persévérants des pionniers et à ceux des dirigeants qui leur ont succédé, à l’heure actuelle, il y a neuf Églises de notre Fellowship.

LA SITUATION À L’HEURE ACTUELLE

L’Est du Québec est un immense territoire de 279 000 km carrés, avec une population de 400 000 habitants, divisé en dix-neuf comtés administratifs, dont seuls huit d’entre eux comportent une Église du Fellowship. Le nombre d’évangéliques est d’environ 0,3 % toutes confessions de foi confondues. Cette région demeure donc un important champ missionnaire. Beaucoup de gens n’ont pas accès à un témoignage évangélique à moins d’une ou deux heures de voiture.

Nous sommes aux prises avec de grands défis dans l’Est du Québec. L’un d’entre eux repose sur la distance entre les Églises qui suscite l’isolation des dirigeants pastoraux. Une grande distance sépare les plus grandes villes de cette province, surtout Montréal où se trouve la vaste majorité des ressources. Le recrutement de nouveaux dirigeants est ainsi plus difficile puisqu’ils devront s’installer en région plutôt que dans un contexte urbain. Nous estimons que nous aurons besoin de douze à quinze nouveaux ouvriers dans les années qui viennent pour combler les places vacantes que nos pasteurs actuels laisseront à leur retraite et implanter de nouvelles Églises dans les comtés qui n’en ont pas. Nous devons prier et travailler en tenant compte de cette réalité. La moisson est abondante ; et il y a peu d’ouvriers. La prière et l’engagement sont les éléments essentiels qui nous conduiront au succès.

Nous remercions le Seigneur pour tout ce qu’il a accompli dans l’Est du Québec au cours des quarante dernières années. Nous sommes également convaincus que nous devons sérieusement travailler à l’encouragement, à l’information, au recrutement et au réseautage pour faire en sorte que ce qui a été accompli demeure et prenne de l’expansion.

L’ESPOIR À VENIR

En tant que mouvement d’Églises œuvrant au Québec, nous sommes parvenus à la conclusion qu’il est stratégique pour nous de soutenir au moins une Église selon le modèle d’Antioche, si nous voulons parvenir à atteindre notre objectif non seulement de maintenir ce qui existe déjà, mais également de travailler à stimuler l’expansion de notre mouvement dans l’Est du Québec. L’Église de la Rivière à Rivière-du-Loup est en bonne voie de devenir un tel modèle, grâce à sa situation géographique et à la force ainsi qu’à l’expérience de son équipe de direction pastorale, composée d’Hugo Éthier et de Robert Bonenfant. Ils travaillent de concert à l’Église de la Rivière pour qu’elle puisse porter encore plus de fruits à l’avantage de l’Est du Québec.

Un autre événement ouvre la voie à des rêves plus grands encore à la gloire de Dieu. L’Église de la Rivière est également limitrophe des provinces maritimes, si bien que cette Église pourrait devenir une ressource importante pour les francophones situés encore plus à l’est du Québec.

Le défi est grand, à l’image du territoire ; notre Dieu est cependant plus grand encore.

LE DÉFI

La vision à l’endroit de l’Est du Québec propose que notre Fellowship d’Églises soutienne un missionnaire régional qui travaillerait au développement de cette région et qui servirait de lien entre l’Est du Québec et les autres Églises de notre Belle Province ainsi que partout dans notre beau pays.

Hugo Éthier, implanteur d’Église actuel à l’Église de la Rivière à Rivière-du-Loup et coordonnateur régional de l’Est du Québec, est le candidat missionnaire proposé pour travailler à la mise en place de la vision de l’Est du Québec.

Pour sa part, Rivière-du-Loup est en effet la plaque tournante de toute cette région et l’Église Baptiste La Rivière est l’Église qui est la plus près de Montréal. En 2005, cette Église a été implantée avec la vision qu’elle devienne un jour le centre régional fondé sur le modèle de l’Église d’Antioche ; cette vision comprendrait pour cette Église une participation à l’appel et à la formation de quinze à vingt ouvriers nécessaires pour relever les défis dans cette région au cours des dix prochaines années. À l’heure actuelle, Robert Bonenfant, le pasteur exécutif à temps partiel à l’Église Baptiste de la Rivière aide Hugo Éthier dans son travail selon cette vision, et joue un rôle important pour le seconder dans l’accomplissement de cette vision.

Pour que cette vision de l’Est du Québec puisse se développer, avec Rivière-du-Loup comme phare stratégique, nous recherchons des Églises et des particuliers qui désirent devenir partenaires pour soutenir Hugo Éthier à raison de deux jours par semaine ainsi que Robert Bonenfant à raison d’un jour par semaine, ce qui leur permettrait de commencer la concrétisation de cette vision. Contribuerez-vous à la revitalisation des progrès de l’Est du Québec en nous aidant à parvenir à notre objectif de 30 000 $ pour soutenir Hugo et Robert au cours de l’année qui vient pour atteindre les gens aux grands besoins spirituels de cette région ?