Qazi

Int'l missionaries - Qazi, Jamila and Nadeem

Nadeem et Jamila Qazi

Église d’attache : à déterminer

Repère chronologique :
∙ nommés pour servir le Seigneur à long terme au Pakistan en 2016.

 

Miscellaneous - Donate button 200 px


Nadeem est né dans une famille musulmane engagée en Inde et a grandi au Pakistan, dans l’observance des traditions musulmanes et l’étude du Coran. Après l’obtention de son diplôme universitaire, il a déménagé en Europe pour chercher un emploi, sans succès. Il souligne : « Je me suis rendu compte que je fondais tous mes espoirs et mes intérêts exclusivement sur mes diplômes ; mes traditions religieuses m’ont déçu ; il ne me restait aucune attente. J’étais désespéré ; je ne savais où aller ni que faire. Sans argent, ma carrière en péril, ma vie avait perdu toute signification et était sans objet… le suicide constituait la seule chose qui m’attirait, et j’espérais ainsi trouver un moyen de me sortir de cette course vers le succès. »


Un soir, alors qu’il vagabondait dans les rues de Copenhague à une heure tardive, il a croisé un homme et une femme qui lui ont demandé s’il voulait trouver l’amour, la paix et la joie. Animé d’un grand intérêt, Nadeem s’est rendu avec eux dans un café où ces deux personnes lui ont parlé du christianisme. Ce qu’il a entendu lui semblait bon, mais son arrière-plan et ses croyances en l’islam l’empêchaient de croire à un Dieu aimant qui avait envoyé son fils mourir pour ses péchés. Il a quitté le café avec un exemplaire de l’Évangile de Jean dans sa poche et bien qu’on lui ait enseigné qu’il est interdit aux musulmans de lire la Bible, il l’a ramenée chez lui et l’a lu quand même. Plus il lisait ce livre, plus il s’interrogeait : pourquoi Jésus était-il né dans d’extraordinaires circonstances ? Pourquoi avait-il subi la crucifixion, cette terrible mise à mort ? Pourquoi donc était-il ressuscité des morts le troisième jour ? Nadeem est retourné au café pour discuter plus avant avec ces gens, à propos de ses lectures. Au cours de cette visite, il a appris comment ces gens avaient cherché Dieu pour qu’il dirige leur vie et qu’ils s’attendaient vraiment qu’il leur réponde ! Nadeem rapporte : « Ceci… a complètement changé ma vie. Jusqu’à présent, j’avais mis ma confiance en la religion, mes études et mes ambitions. Toutes ces choses m’avaient conduit à un échec au moment où j’avais le plus besoin de leur appui. Au fur et à mesure que j’examinais les implications de cette déclaration considérable, j’ai remis ma vie à Jésus et je lui ai demandé de me pardonner et venir dans ma vie. Quelle paix j’ai éprouvée par la suite ! »

Nadeem a ensuite entrepris une formation dans un centre de formation de disciples en Allemagne et a voyagé aux Pays-Bas où il a vécu dans une famille chrétienne pour laquelle il a travaillé. C’est à cette époque qu’il a rencontré et épousé une Danoise et qu’ensemble, ils ont fondé une famille.

Par une série de circonstances, Nadeem et sa famille ont été nommés au WEC (le Worldwide Evangelisation for Christ) pour servir au Pakistan. Son ministère était situé à Karachi et sa femme et ses enfants vivaient à Murree, soit à 1 500 kilomètres de là, où ses enfants ont fréquenté la Murree Christian School. C’est à cette époque que sa femme bien-aimée a trouvé la mort lors d’un glissement de terrain. Nadeem, de retour aux Pays-Bas, a été capable de s’installer avec ses enfants et pendant un certain nombre d’années et il a utilisé cet endroit d’attache pour effectuer des petits séjours au Pakistan.

C’est lors de l’un de ces voyages qu’il a fait la rencontre de Jamila, missionnaire pakistanaise, qui nourrissait une passion pour les missions ; elle avait participé à de nombreuses occasions missionnaires.

En effet, Jamila est née dans un foyer chrétien et c’est à l’adolescence qu’elle a senti que Dieu la dirigeait à le servir. Ce sentiment a été confirmé lors d’un congrès de Campus pour Christ. À cet effet, elle souligne : « (…) à différents moments lors de ce congrès, Dieu m’a parlé et m’a révélé qu’il avait un plan pour moi pour que j’aille bravement saisir les occasions qu’il avait en réserve pour moi. »

Par la suite, elle a terminé un baccalauréat ès Arts ; elle a acquis de l’expérience dans le monde du travail dans un certain nombre d’emplois qui ont consolidé ses études et l’ont aidée à élargir ses compétences et sa compréhension de plusieurs volets de l’administration.

Forte d’un solide parcours administratif, Jamila a été capable de recevoir une formation biblique lorsqu’elle a fréquenté un centre de formation missionnaire, soit un collège biblique aux Pays-Bas. Elle a également servi le Seigneur au cours de projets d’équipes missionnaires. Dieu lui a donné l’occasion d’étudier et de participer aux missions en Angleterre, aux Pays-Bas, en Écosse, en Turquie, en Allemagne, à Chypre et au Kazakhstan.

Les Qazi ont senti un appel pour retourner au Pakistan et ils ont passé une année dans ce pays pour y repérer les occasions de ministère. Ils ont effectué une demande pour servir avec le Fellowship à l’étranger. C’est ainsi qu’ils ont été nommés comme missionnaires à long terme et ils feront partie de l’équipe de l’Indus Christian Fellowship (ICF) et participeront à la formation de disciples ainsi qu’au ministère de l’implantation d’Églises.

Save