Nielsen

Int'l missionaries - Nielsen, Eric and Val 

Eric et Valerie Nielsen

Repères chronologiques :
∙ nommés pour servir le Seigneur à long terme au Québec en 2016.

Miscellaneous - Donate button 200 px


Eric et Valerie ont tous deux grandi dans des foyers chrétiens aimants et les récits de leur vie respective sont semblables quant à la manière dont ils sont parvenus à la foi en Christ dès leur tendre enfance et ont nourri une compréhension sans cesse plus profonde de leur foi alors qu'ils étaient au secondaire.

Ils se sont rencontrés lors de leurs études à l'Université de Waterloo et étaient responsables au sein du ministère étudiant Power to Change. Leur engagement respectif les a transformés et leur croissance s'est accrue dans les domaines de l'évangélisation et de la formation des disciples. Pour Eric en particulier, le fait d'être au premier rang et de voir la vérité de la Parole de Dieu transformer la vie des étudiants lui a donné un désir plus ardent encore de devenir pasteur.

Eric et Valerie nous écrivent : « Dieu nous a donné à tous deux un cœur pour les missions et les gens de différentes parties du monde. » Éric a passé trois mois en Éthiopie pour enseigner la Bible à des réfugiés soudanais alors que pour sa part, Valérie a consacré sept mois dans une clinique de gestion de crise pour femmes enceintes ainsi que dans un hôpital en Bolivie en tant que bénévole. « Ces voyages missionnaires ont été très formateurs dans notre vie et nous ont enseigné sur notre famille d'Église mondiale et à quoi ressemble le ministère à caractère interculturel. »

À la mi-parcours du programme universitaire en soins infirmiers de Valérie à l'Université de Toronto, elle s'est mariée à Eric. Ce dernier était alors employé de Power to Change, d'abord à l'Université de Waterloo, puis à la York University. En tant que participants actifs au ministère de la Grace Toronto Church, Dieu leur a montré l'importance de vivre en communauté avec les autres croyants ainsi que le fait d'être immergés dans la vie d'une Église évangélique centrée sur l'Évangile.

Une année après leur mariage, les Nielsen ont déménagé à Chicago pour permettre à Eric de poursuivre ses études de maîtrise en divinité à la Trinity Evangelical Divinity School. Malgré le fait de l'incertitude pour Valerie de trouver un emploi aux États-Unis, Dieu a pourvu en abondance à ce besoin. Après avoir passé des examens, rempli les documents nécessaires et fait de nombreux appels téléphoniques, Valerie a trouvé un emploi dans une nouvelle clinique pédiatrique au cœur de la ville de Chicago. Ce couple est devenu membre de la Holy Trinity Church et ont déménagé peu après dans un quartier multiculturel de cette ville où ils ont vécu en tant que membres d'une communauté centrée sur la mission avec d'autres personnes de leur Église.

« Nous sommes si reconnaissants de l'excellent enseignement théologique et du mentorat que nous avons reçus lors de notre séjour à Chicago. En plus de tout cela, nous avons vu Dieu à l'œuvre par son corps et avons été placés devant bon de nombre de défis et de joie vécus au sein de notre communauté. Nous avons eu notre premier fils, Zachary, lorsque nous étions à Chicago et nous avons effectué une merveilleuse transition pleine de défis en tant que nouveaux parents. » Dieu continue de rappeler à Eric et à Valerie que pour que l'Évangile puisse rayonner par eux dans la ville, il doit d'abord exercer des retombées dans leur propre cœur et au sein de leur foyer.

Leur exposition à la réalité spirituelle au Québec a commencé lors de la participation active d'Eric et de Valerie au sein de Power to Change. Ils ont appris, par le témoignage des autres, combien le Québec figurait parmi les moins atteints par l'Évangile. Cependant, ils ont commencé à sentir un appel en mars 2014 lorsqu'Eric et Valerie ont visité Montréal et ont constaté pleinement l'étendue du besoin spirituel de cette ville. Dieu a alors commencé à toucher leur cœur en ce sens en leur donnant un ardent désir que l'Évangile soit annoncé au Québec par l'implantation de nouvelles Églises centrées sur l'Évangile. En juillet 2014, ils ont participé à une évaluation d'implantation d'Églises à Atlanta qui les a aidés à préciser leur appel et les a encouragés à examiner leurs dons.

Cependant, au cours d'une visite au Québec, Dieu a renouvelé le regard d'Eric, celui d'une nouvelle création, ainsi qu'un désir croissant de voir les Québécois être réconciliés avec Dieu par Jésus (2 Corinthiens 5.16-20). En prenant connaissance directement auprès des Québécois de leur histoire unique, de leur langue, des barrières à l'Évangile au Québec, Dieu a donné tant à Eric qu'à Valerie un appel plus profond de faire des disciples au Québec.

Eric et Valerie, nourris de la perspective d'une traversée dans une autre culture pour l'amour de l'Évangile, ont été animés d'un enthousiasme mêlé de crainte, mais Dieu a suscité chez eux des expériences et la rencontre de personnes tout au long de cette odyssée qui les a aidés à préciser sa direction. Ils ont hâte d'établir des liens avec beaucoup d'Églises et de personnes du Fellowship. Voici un aperçu de leurs projets à venir :

Leur objectif :

La formation de disciples avec l'intention d'implanter de nouvelles Églises qui proclament l'Évangile à Montréal qui ont des retombées d'ensemble dans le monde francophone.

Leur besoin :

Une équipe de partenaires qui prieront pour nous, qui nous écriront, qui nous rendront visite et qui participeront avec nous au soutien financier de nos initiatives.

Leur stratégie :

Première étape : apprentissage par immersion de la langue, de la culture, ainsi que l'établissement des relations et du réseautage (durée : un à deux ans)
Deuxième étape : assurer la direction du groupe principal d'une nouvelle implantation d'Église francophone à Montréal (formation de disciples, formation de futurs dirigeants, aider à la direction de communautés centrées sur la mission pour susciter des retombées pour l'Évangile) (durée : de trois à quatre ans)
Troisième étape : servir aux côtés d'autres dirigeants pour la multiplication de nouvelles Églises francophones à Montréal (durée : à long terme)Save

Save

Save

Save