LeadersFor: Comment tout a commencé

Comment les dirigeants d’Églises peuvent-ils être préparés pour l’accomplissement de leur ministère s’ils n’ont pas accès au
séminaire ?

Nous vous présentons une solution « fondée sur l’Église locale » en matière de formation de la direction pastorale dans le monde.

LeadersFor offre une occasion aux pasteurs canadiens et à leurs Églises de participer à la formation de pasteurs à l’étranger. À l’heure actuelle, nous aidons les mouvements d’Églises au Salvador, au Guatemala, au Honduras, en Inde ainsi qu’au Kenya.

« Si nous réorganisons le ministère et restructurons la formation
de la direction pastorale autour de la Bible dans les pays du tiers monde,
je crois que nous verrons l’élargissement d’un dynamisme spirituel
dans les Églises qui pourraient susciter un formidable réveil de l’évangélisation dans le monde. »
— Jonathan Chao, 1974

Comment tout a commencé

L’emploi du temps chargé d’un pasteur lui laisse très peu de temps, s’il en a, pour améliorer ses compétences pastorales, augmenter ses connaissances ou croiser le fer avec d’autres dirigeants spirituels. Bien qu’un pasteur ne devrait jamais devenir indispensable, son absence prolongée, loin de son Église pour qu’il puisse se former peut susciter des difficultés dans sa congrégation. Peu de pasteurs dans les pays émergents peuvent s’offrir une formation théologique même si l’occasion se présente à eux.

Il en était ainsi au Honduras. Par une formidable série d’événements providentiels, on a confié à la congrégation de la Huron Park Baptist Church à Woodstock en Ontario la tâche de superviser la formation pastorale de la Honduran Baptist Convention, une association de 350 Églises membres. Après une année de rencontres, une stratégie a été mise au point pour réinventer la manière dont cette association formait ses pasteurs. Le « nouveau » modèle fondé sur l’Église locale était en fait un ancien modèle qu’avait utilisé Christ et les apôtres. La congrégation Huron Park s’est ainsi engagée pour aider les Honduriens pendant cinq années et a formé une équipe, qui relevait directement du Conseil de l’Église, pour diriger ce ministère. À l’origine, cette initiative s’est d’abord appelée LeadersFor Latin America, il a été imaginé que cette dernière allait s’étendre dans d’autres pays de l’Amérique latine. Au fur et à mesure que l’équipe a saisi toute l’étendue d’un tel ministère, elle a fait preuve de sagesse par la recherche d’autres ressources pour les aider à accomplir sa mission. Ce qui a conduit les membres de l’équipe à un partenariat avec le Fellowship à l’étranger alliant la passion et la vision de l’équipe à l’expertise et le réseautage de la mission. Au fur et à mesure que des occasions dans le monde se sont présentées, le nom de ce ministère, LeadersFor Latin America est devenu LeadersFor.

Le projet d’origine avec la Honduran Baptist Convention a été béni par Dieu au-delà des attentes. À la fin des cinq années, quarante formateurs ont été accrédités pour diriger des Églises dans la formation des pasteurs fondée sur l’Église locale et déjà une troisième génération de dirigeants reçoit une formation. En juin 2012, la première génération de pasteurs avait formé 125 pasteurs qui servaient à plein temps ainsi que 525 « Timothée » qui dirigent déjà des implantations d’Églises ou qui aident des pasteurs et qui servent le Seigneur dans l’enseignement dans les endroits où ils habitent. Trois continents connaissent de tels résultats.

LeadersFor établit des liens entre les pasteurs canadiens avec leurs confrères à l’étranger pour susciter le rayonnement de la direction pastorale. Il utilise le programme à l’étranger fondé sur l’Église locale publié par BILD, le Biblical Institute of Leadership Development. À l’heure actuelle, il y a deux types de certificats offerts, qui consistent à cinq cours pour chacun de ces certificats. Le ministère, l’épanouissement personnel, le caractère, la compétence scolaire et les principes fondamentaux sont les thèmes abordés par ce programme. Nous sommes en discussion concernant beaucoup d’autres occasions possibles pour ce ministère. Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec le bureau du Fellowship à l’étranger.